Plan général de l'exposition universelle de Roubaix en 1911

Plan général de l'exposition universelle de Roubaix en 1911
Ce plan montre l'étendue de l'Exposition Universelle de Roubaix en 1911. Celle-ci était installée aux abords du parc Barbieux et du nouveau Grand Boulevard de Lille à Roubaix et Tourcoing (sur la branche entre le Croisé Laroche et Roubaix). Cette manifestation internationale fut implantée sur les territoires des villes de Roubaix et de Croix dans les quartiers actuels de la Duquenière, du Créchet et du Fer-à-cheval. Une partie des installations avaient trouvé place dans le parc Barbieux lui-même (Gilbert Sayet tome 1 page 86 Collection privée ©)

La clôture de l'exposition du centenaire le 6 novembre 2011, juste 100 ans après


Les visiteurs qui n'ont pu se rendre à l'une des nombreuses manifestations organisées à l'occasion de ce centenaire, que ce soit sur les lieux mêmes de l'exposition au Parc Barbieux, ou à la Médiathèque de Roubaix, ou à la Condition Publique de Roubaix ou à la Maison Folie de Mons-en-Barœul, trouveront sur ce site quelques souvenirs. 


La totalité des pièces présentées, dont certaines rarissimes, va progressivement être ajouté. Vous trouverez notamment des nouvelles cartes postales, lettres, menus, affiches, journaux, médailles, etc. Merci de patienter un peu compte tenu de l'abondance des documents.


Cliquer ici pour découvrir cette dernière exposition.

Cliquer ici pour découvrir les documents originaux exposés lors de cette manifestation.

Prenez votre ticket et venez visiter l'Exposition Internationale de Roubaix en 1911




L'association Eugénies est heureuse de vous convier à une visite de l'Exposition Internationale de Roubaix en 1911. Ce site s'est fait l'écho en avant-première des différentes manifestations qui se sont déroulées en 2011, à l'occasion du centenaire de cette Exposition.  
Vous pouvez cheminer librement ... ou selon un thème en cliquant sur un lien ou sur les onglets ci-dessus. Il est possible également de vous promener par une recherche d'un mot-clef.
Bonne visite.



L'association Eugénies avait organisé les samedi 30 avril et dimanche 1er mai 2011 des visites guidées sur les lieux mêmes du site de l'exposition. Ces dates avaient été choisies car elles coïncidaient exactement avec celles du centenaire de l'inauguration de l'exposition. 








De même le week-end des Journées Européennes du Patrimoine, les samedi 17 et dimanche 18 septembre 2011 d'autres visites ont également été organisées. Ainsi qu'une manifestation du 4 au 6 novembre 2011 au Fort de Mons-en-Barœul (Maison Folie). Le dimanche 6 novembre coïncidant exactement avec le centenaire de la clôture de cette exposition. 









Mais par chance vous avez peut-être un billet à tarif réduit. Vérifier que votre ticket d'entrée à demi tarif, que vous avez payé 50 centimes, est bien de couleur verte avec une barre rouge en travers. Les billets donnent droit à une réduction de 50 % pour l'accès à l'exposition des Arts rétrospectifs qui se déroule rue de l'Hospice.

Au dos des billets une publicité pour le Grand Hôtel de Roubaix rue de la Gare, entièrement refait à neuf avec un restaurant de tout premier ordre. Une bonne adresse si vous venez quelques jours !

Nous avons découvert le billet rouge n° 01553 Série I, reproduit sur un autre site, cela nous fait honneur ... 
Sachez que ces documents originaux font partie d'une collection personnelle en notre possession, il est surprenant d'y mettre une mention copyright, qui plus est sans citer la source ! Notre démarche est celle du partage ... il suffit de demander.




Mais peut-être avez vous été invité. Vous avez donc un carton à votre nom avec un ticket détachable. L'inauguration aura lieu le dimanche 30 avril 1911 à 13h, en présence du ministre du Commerce et de l'Industrie.


Ou alors vous avez une carte d'abonné avec votre photo, qui vous servira pendant toute la durée de l'Exposition.




N'oubliez pas d'aller vous désaltérer et vous restaurer dans une des nombreuses tavernes et restaurants, puis de vous détendre au Luna Park.

Envoyez une carte postale de l'Exposition


Il ne sera guère difficile d'envoyer une carte postale de l'Exposition, la plupart peuvent être achetées au kiosque de l'éditeur Laffineur-Samin. Les plus fréquentes représentent des vues des différents pavillons, mais on en trouve de très originales, dont une avec la queue d'un chien en ferraille extensible !








Cette carte a été adressé par Fernand Renquin à sa famille le dimanche 20 août 1911 qui demeurait à Lincent, près de Liège en Belgique. Il écrit : 
" Chers Parents. J'ai profité de cette journée que je suis libre pour venir visiter l'exposition de Roubaix. C'est très beau aussi belle que celle de Liège que vous avez vue. Il est maintenant 7h du soir et suis bien fatigué. Maman et Papa ont-ils été visiter celle de Charleroi ? "



Au stand de l'éditeur de cartes postales Laffineur-Samin, on trouve des pochettes à 50 centimes.

La municipalité de Roubaix



Ci-dessous à gauche le conseil municipal de Roubaix en 1911. A droite un tableau de Gustave A. Grau, né à Haubourdin. Cette fresque qui se trouve à la mairie de Roubaix représente le défilé à l'Exposition de Roubaix en 1911. Une reproduction a été utilisée comme carte de remerciements des vœux de la municipalité.

À l’Exposition universelle de 1889 à Paris, huit maisons roubaisiennes sont représentées. Le 9 juillet 1911, Roubaix, centre européen du textile, reçoit la visite du président Armand Fallières. C'est l’apothéose : La ville héberge l’Exposition Internationale du textile et son hôtel de ville, œuvre de Victor Laloux édifié à la gloire de l’industrie textile, est le centre de tous les regards. Cette grande prospérité économique liée en partie à la révolution industrielle n’est pas sans engendrer des conditions de travail difficiles.

En 2011 Roubaix fêtera le centenaire de son Exposition Universelle




C'est le 30 avril 1911 que l'exposition universelle de Roubaix fut ouverte au public pour une durée d'un peu plus de six mois. Elle se clôturera le 6 novembre, après avoir connu un affluence exceptionnelle. L'année 1911 est particulièrement chaude. Du printemps à l'automne, il ne pleuvra quasiment pas. Cette canicule assurera le succès de l'Exposition.
Toutefois on trouve une date d'ouverture une semaine avant.



Cliquer dessus pour la voir en grand format.

Ci-dessus la belle affiche de Bargeron, qui mesure 3,20 m sur 4,60 m et qui est conservée au Musée d'Arts et d'Industries de Roubaix (n° d'inventaire 994.29-4) Affiches Camis Paris. 

Le chantier et la construction de l'Exposition Internationale



" Si un crainte avait pu retenir les hardis organisateurs de l'Exposition de Roubaix, c'eût été moins celle d'un insuccès que le souci de faire aussi bien que l'exigeait le renom de la prospère Cité. (...)

Il en est encore qui n'ayant jamais emprunté pour aller de Lille à Roubaix, le nouveau Boulevard et ses confortables tramways, ignorent le Boulevard de Paris, témoin orgueilleux d'une ville riche et prospère, et le parc Barbieux, jardin public - et non moins beau - qui clôt la série des jardins. (...)

C'est dans ce cadre merveilleux, le plus beau peut-être dans lequel ait jamais été placée une Exposition, que se tiendra l'Exposition de Roubaix. Les 29 hectares prévus pour les différents pavillons et les attractions seront-ils suffisants ? Si Boileau pouvait dire jadis à Louis XIV : Grand Roi cesse de vaincre ou je cesse d'écrire. Ne faudra-t-il pas dire aux Administrateurs de l'Exposition d'arrêter le succès sous menace de ne plus pouvoir caser tous les exposants. Entre ces 29 hectares et le terrain dont on pourrait encore disposer, il y a bien un peu de marge. Gageons qu'elle sera trop étroite. (...) "

Alfred Roche Directeur de Roubaix-Exposition, Rédaction et Administration 53 rue de la Gare à Roubaix, extraits de l'article : " Le parc Barbieux et l'Exposition " pages 6 et 7 n°1 du 1er mai 1910 et photos des pages 1 et 2.





Ces photos de la construction de l'Exposition Internationale sont parues en pages 116, 117, 118 et 120 de la revue n°6 d'octobre 1910 de Roubaix-Exposition. De haut en bas et de gauche à droite : La galerie centrale du Grand Palais, le village flamand, Perspective des palais et le Palais des sections étrangères.

L'exposition de Roubaix est ouverte le 29 avril 1911


D'une superficie de 34 hectares, à laquelle on peut ajouter la dizaine d'hectares du terrain d'aviation de la plaine de Beaumont,  l'exposition comprenait le Grand Palais des Industries Textiles, le palais des Machines, le palais des Industries Diverses, le palais de l'Économie et de l'Hygiène Sociale, le palais de la Chambre de Commerce de Roubaix, le palais des Mines, le palais de la Chasse et de la Pêche etc.

On a pu y admirer un Luna Park pittoresque, ainsi qu’un Village Sénégalais et un Village Flamand.

Elle fut inaugurée le 29 avril en présence du ministre du commerce Massé et du maire de Roubaix Eugène Motte (photo ci-contre). Le grand public y accède le lendemain. Il lui est donné de voir différents palais et attractions qui éveillent la curiosité de tous. Ainsi, les dioramas des fourrures Révillon permettent aux Roubaisiens et aux populations qui travaillent dans le textile de voir le cheminement des fourrures à travers monts et lacs lointains jusqu’à l’usine de fabrication finale.

L’Australie, grande puissance textile, est présente avec ses présentations de laines diverses mais aussi ses vins et ses céréales. Les visiteurs peuvent s’encanailler dans un grand casino qui se trouve dans l’enceinte de l’exposition, ils peuvent reposer leurs pieds en empruntant le train miniature qui leur offre sans s’épuiser un parcours dans l’exposition, ils peuvent aussi se distraire en découvrant le Village flamand typique reconstitué ou en s’amusant dans le Luna Park remplit d’attractions inédites.

Le président Armand Fallières vient visiter l’exposition de Roubaix le 9 juillet 1911. Il est accueilli avec les honneurs dus à son rang et avec la liesse des Roubaisiens dans les rues. Une chorale chante même au président un petit hymne de circonstance : « Hourra au président et pour la vie.

En ce grand jour les Roubaisiens jurent, au nom de la patrie, de rester bons républicains ». Le président peut apprécier les stands des quelques 3 357 exposants présents. Parmi eux, sept pays étrangers (Belgique, Pays Bas, Argentine, Chili, Italie, Australie, Nouvelle Zélande) font de cette exposition une Exposition Internationale.


Les visiteurs se pressent dans les sections coloniales (Algérie, Tunisie, Afrique occidentale et équatoriale, Indochine, Madagascar, Martinique, Guyane) pour découvrir les territoires lointains et évocateurs de dépaysement. Ainsi, 115 sénégalais avec cors et tambours sont regroupés dans un village africain reconstitué.

Durant l’exposition, de grandes fêtes aériennes marquent particulièrement les esprits avec les évolutions au dessus du centre de la Ville de ces merveilleux fous volants. Au total, en sept mois, il y a eu 1 702 977 visiteurs dont 837 403 entrées payantes.

L'inauguration le 29 avril 1911



La carte postale de gauche illustre l'inauguration le 29 avril 1911 par (de droite à gauche) Monsieur Massé, ministre du Commerce, en compagnie de Monsieur Eugène Motte, maire de Roubaix, son beau-frère Eugène Mathon, président du Comité organisateur et Monsieur Thivet. On remarque sur la gauche de cette photographie le pavillon Chasse et pêche. La carte de droite est un instantané pris lors du discours du maire de Roubaix, Eugène Motte, dans le salon d'honneur, le jour de l'inauguration.



Arrivée de Monsieur Massé, à l'Exposition Internationale de Roubaix pour l'inauguration le 29 avril 1911. Le ministre du commerce, vient de descendre de la calèche qui l'a amené devant le Pavillon Chasse et Pêche. Il est accueilli par Eugène Motte, le maire de Roubaix, à gauche.

La venue du Président de la République Armand Fallières le 9 juillet 1911


 Après de nombreuses sollicitations le Président de la République Armand Fallières accepta de venir à Roubaix visiter l'Exposition Internationale du textile du Nord de la France. Il fallut attendre le 9 juillet pour qu'il fasse le déplacement. Venant des Pays-Bas, il ne restera que 6 heures dans la capitale textile. 
Pour l'inauguration, le 29 avril, il avait délégué son ministre du commerce, Monsieur Massé. 
Il faut noter qu'en 1906 il en fut de même pour qu'il vienne à l'Exposition de Tourcoing. A peine élu, le 17 janvier 1906, il fallut toute l'énergie du maire de Tourcoing Gustave Dron pour qu'il accepte de faire ce déplacement. Voir l'exposition de Tourcoing en cliquant sur ce lien.





A l'occasion de la visite du Président Armand Fallières plusieurs cartes postales furent mises en circulation. La carte reproduite au centre représente une caricature par l'illustrateur Pol Pil avec la mention " Exposition de Roubaix 1911 - Souvenir de la Visite Présidentielle ". La vue de droite est plus officielle, elle a été éditée pour fêter son élection le 17 janvier 1906. Une autre carte figurant à gauche qui fait partie de notre collection personnelle, porte la mention manuscrite de la date de la venue du Président de la République à Roubaix, le 9 juillet 1911.


Les agences de presse ont couvert la visite du Président de la République Armand Fallières à l'Exposition Internationale de Roubaix le 9 juillet 1911. Nous disposons d'un reportage complet de cette venue dans la capitale textile.






La visite du Président Fallières le 9 juillet 1911 à l'Exposition Internationale de Roubaix (Photographie de presse - Agence Roll). Au fond de l'Avenue des Grands Palais, on reconnaît la silhouette des tourelles du Luna-Park et à gauche les colombages du bâtiment de la Presse.


" Un Président de la République, de nos jours, n'a plus le droit au repos entre deux voyages. C'est ainsi que M. Fallières, à peine revenu de Hollande, a dû reprendre la route du Nord, dimanche, pour aller, en compagnie des ministres du commerce et des colonies, MM. Couyba et Lebrun, visiter l'exposition de Roubaix. À 10 h, après les hommages officiels à la gare, et la distribution de plusieurs décorations militaires, le président fut reçu, à la porte de la grande galerie de l'exposition, par les membres du comité d'organisation qui conduisirent successivement M. Fallières dans le pavillon des industries textiles, puis dans les pavillons des colonies et de l'étranger, ceux de la Nouvelle-Zélande, de la Belgique, de l'Italie, de l'Australie, des Pays-Bas, de la République Argentine. Les dioramas de l'exposition textile, où, par les soins d'un grand manufacturier, M. Georges Lalliez, ont été reconstitué les conditions de la vie ouvrière actuelle en opposition avec les méthodes anciennes, furent l'objet d'une visite spéciale ainsi que l'école de laiterie et l'école de maréchalerie.

La promenade dans le village flamand, qui est l'une des grandes attractions de l'exposition, intéressa beaucoup aussi le président. À noter que le roi des Belges avait eu l'attention d'envoyer en mission spéciale à Roubaix le baron Ruzette, gouverneur de la Flandre Occidentale, pour saluer M. Fallières. "

Photo ci-dessus : Le Baron Ruzette, envoyé extraordinaire de Sa Majesté le Roi des Belges au moment où il arrive à l'Hôtel de Ville de Roubaix (Gilbert Sayet tome 1 page 465)


L'arrivée à la gare de Roubaix  




Le président de la République a décoré quelques médaillés dès sa sortie de la gare de Roubaix à 9h30 avant de se rendre à l'Exposition Internationale dès 10h.

La visite de l'Exposition Internationale de Roubaix



Le Président Armand Fallières, qui tourne la tête vers le photographe, passe devant le Café La Laiterie. Il n'a pas eu le temps de s'y arrêter pour déguster une bière malgré la chaleur conséquente en ce 9 juillet. Il faut constater que les tenues officielles, avec les redingotes et les chapeaux haut de forme, ne sont guère adaptées à cette visite qui se déroule aux heures les plus chaudes.

Le Président quitte le Pavillon des Pays-Bas

Le journal L'Illustration publie en page 51 dans son numéro du 15 juillet 1911 (n° 3 568) un reportage sur la visite du président de la République, Armand Fallières, à l'Exposition Universelle de Roubaix, le 9 juillet.


Photo de gauche : Au Pavillon Argentine, M. Fallières et M. Couyba, ministre du Commerce, demandent des renseignements sur les laines (Photo Campion)
Photo de droite : Le Président de la République à l'exposition de Roubaix, la promenade dans le village flamand (Photo Campion)



Ci-dessus et ci-dessous le Président parcourt les allées de l'Exposition Textile. Ci-dessous, la même photo dans un autre cadrage, le montre s'adressant au Préfet Monsieur Vincent.



Les ombres sont plus courtes, le soleil est presque au zénith, la chaleur devient terrible. Chacun réajuste son chapeau haut de forme, à la sortie du Pavillon de l'Economie. Le Président Armand Fallières, reconnaissable à son écharpe, avance précédé d'Eugène Motte et Eugène Mathon.

L'arrivée sur la Grand Place et l'inauguration du nouvel Hôtel de ville



Le banquet à l'Hôtel de ville de Roubaix

Le Président Fallières quittera Roubaix à 15h30. Il ne sera resté que 6 heures à Roubaix effectuant une visite au pas de charge.

On se demande ce que le Président Fallières aura pu déguster du menu qui comportait successivement : 
- un consommé froid madrilène, 
- une timbale de sole à la Valeska, 
- un filet de bœuf Renaissance, 
- un chaudfroid de volaille présidentiel avec des petits pois à la française, 
- une selle de Béhague à la broche, 
- une salade Romaine, 
- une langouste à la Parisienne, 
- une glace nationale, 
- des fruits et desserts !


Le départ de la mairie pour la gare après le banquet